Actualités du 17 janvier 2021


  • En ce 1er septembre, nous refusons de rentrer comme avant. Nous voulons sortir partout et, surtout, nous mobiliser pour que le monde de demain ne soit pas une version cauchemardesque du monde d’avant le Covid ! Faire Front se constitue en front des luttes pour réinventer l’avenir social, écologique et démocratique !



    En ce 1er septembre ; déconfinons les luttes !


    Nous refusons que les plus pauvres, les femmes, les personnes précarisées et les travailleur.euses paient le prix de la crise. Nous refusons d’abandonner le combat pour sauver notre planète. Nous refusons que la démocratie et les libertés restent confinées. Nous avons besoin, en urgence, d’un tournant écologique et social. Et, pour cela, nous reprenons notre droit de nous réunir, d’agir collectivement et de manifester, sans lequel il n’y a pas de démocratie.
    C’est pour éviter ce retour à l’anormal, pour faire bouillir par le fond la marmite du mouvement social et écologique que Faire Front s’est constitué, autour de 4 revendications transversales. Il rassemble déjà plus d’une centaine d’organisations et de collectifs, et de très nombreux citoyen.nes. (www.fairefront.be)
    Lire l’appel en pdf


    ////////////////////// NOUS FIXONS DÉJÀ RDV !!!


    > Ce 1er septembre : Rentrer ? Nulle part ! Sortir partout !


    https://www.facebook.com/events/366012427727468



    -------------------------------


    > Le 13 septembre : Grande Manifestation de la Santé en Lutte !

    https://www.facebook.com/events/531511984223006/



     

    Partout, tout le temps !


  • Toutes les infos sur : 
    https://www.symbioses.be/consulter/128/

    Cultiver la solidarité intergénérationnelle SYMBIOSES 128


    Symbioses 128 : Cultiver la solidarité intergénérationnelle


    En cette période de crise sanitaire, les personnes âgées sont plus que jamais isolées, menacées. Après la pandémie, il faudra recréer du lien entre les générations. « Cela va prendre du temps, car désormais les générations ont peur l’une pour l’autre », confie un directeur de maison de repos dans le nouveau numéro de Symbioses. Pour construire dès à présent cet « après », le magazine de l’éducation à l’environnement est parti à la découverte de projets écologiques intergénérationnels menés avant ou pendant le confinement. Car l’éducation à l’environnement n’a pas d’âge. A côté des reportages, des analyses et pistes pédagogiques, ce nouveau numéro vous propose une sélection d’outils et d’adresses, utiles à toutes celles et ceux qui souhaitent cultiver la solidarité intergénérationnelle .


    Téléchargez le Symbioses (pdf 1,40Mo)


     


    Vous pouvez également le commander ou vous abonner


     


    Editorial

    Unir plutôt qu’opposer 


    L’ éducation relative à l’environnement (ErE) fait souvent appel à l’intergénération. Parfois, les relations intergénérationnelles s’invitent au détour d’activités rassemblant enfants et parents, jeunes et grands-parents. Elles s’immiscent dans des ateliers de savoir-faire, où les « recettes de grands-mères » et savoirs d’antan se transmettent, se vivent, pour mieux perdurer. 

    DOSSIER : Cultiver la solidarité intergénérationnelle 

    Matière à réflexion

    L’intergénération comme levier de solidarité


    La notion d’intergénération invite à déconstruire les stéréotypes autour de l’âge, à explorer les représentations qu’on a de « l’autre » et à construire des liens où la réciprocité et la solidarité sont de mise. Des liens intergénérationnels qui font sens en éducation relative à l’environnement (ErE), lorsqu’enfants, jeunes, adultes, aîné·es s’unissent autour de projets communs et porteurs de changements.

    Témoignage

    Mouvement climat : deux générations croisent leurs regards


    Toutes deux font partie du mouvement de lutte contre le réchauffement climatique. Lucie Morauw avec Youth for Climate. Thérèse Snoy au sein de Grands-parents pour le climat. Ces deux femmes, qu’un demi-siècle sépare, évoquent leurs parcours de militantes, la solidarité intergénérationnelle et l’urgence climatique, peu importe l’âge. 

    Expériences

    L’intergénération comme levier de solidarité


    L’association GoodPlanet accompagne plusieurs projets de jardins intergénérationnels, au cœur de maisons de repos ou de services aux personnes âgées. Des lieux où élèves et seniors construisent ensemble et cultivent leurs différences. 

    Enseignante rencontre home pour relation durable


    L’école professionnelle La Sitrée multiplie les projets intergénérationnels avec la maison de repos voisine. Une belle histoire d’amitiés, d’apprentissages et de développement durable.

    Mercredi avec mamie / Plantes, savoirs et usages anciens 
    Habitat groupé intergénérationnel : vivre et vieillir ensemble


    Rompre l’isolement des aîné·es. Favoriser le lien social et la solidarité entre générations. Accéder à un logement décent. Répondre aux défis sociaux et environnementaux. Elle est longue la liste des bienfaits qui se logent entre les murs des habitats groupés intergénérationnels. Si des freins subsistent, des projets innovants voient aussi le jour. Découverte.

    Des retraité·es poursoutenir les écoles vertes


    Au Québec, un comité de retraité·es donne des formations aux enseignant·es et les aide dans leurs projets d’éducation à un avenir viable.

    Outils

    Sélection d’outils pédagogiques et informatifs.

    Adresses utiles

    Sélection d’associations et institutions.


     


     


     

janvier 2021 :

décembre 2020 | février 2021

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter