Actualités du 24 octobre 2020


  • Le déconfinement...Nous y voilà ! Et l’agroécologie paysanne, la résilience et la souveraineté alimentaire dans tout ça ? Un été sans Petite Foire Paysanne ? Nous l’avons envisagé...mais nous avons préféré vous proposer : Un été et 100 p’tites Petites Foires en Wallonie et Bruxelles !


     



     


    Le Mouvement d’Action Paysanne (MAP) et Agroecology in Action (AIA) lancent un appel à organiser l’une de ces 100 p’tites Petites Foires dans votre ferme, votre marché paysan et/ou de producteur.ice.s, votre coopérative, comptoir-paysan, groupe d’achat, lieu de vente en circuits-courts, lieu de vie et de militance,...


     




    Une part importante de la société civile est claire ;
    Nous ne voulons pas de retour à l’anormal !


    https://www.facebook.com/events/197645891449591/


    En pleine période de déconfinement lié à la crise sanitaire, et dans les suites de la Journée internationale des Luttes Paysannes du 17 avril dernier, nous ré-affirmons notre volonté collective d’accélérer la relocalisation urgente des systèmes alimentaires, maintenant et en solidarité avec les paysan.nes et populations du monde entier. Partout dans nos territoires les initiatives se multiplient et ça bouge dans tous les sens pour pousser cette volonté commune de relocaliser nos systèmes alimentaires et renforcer un mouvement plus large et global qui ne cesse de prendre de l’ampleur !


    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

    Manifestez-vous !
     
    Plus que jamais notre solidarité et nos liens dans notre diversité sont notre force
    • Répondez à cet appel et démontrez plus que jamais que l’agroécologie paysanne que vous pratiquez peut nourrir la planète sans la dégrader et en respectant producteur.rice.s et mangeur.euse.s !
    • Participez à cette édition délocalisée/relocalisée entre le 24 juillet et le 31 octobre en organisant une p’tite Petite Foire chez vous !
    • Nous réfléchirons ensemble à la relocalisation paysanne de notre alimentation par le biais d’un kit rempli d’outils et de propositions d’animations (dans le respect des règles sanitaires et légales).
    • Nous demandons de respecter les règles sanitaires officielles (voir en deuxième page) liées au déconfinement et invitons les participant.es à y être particulièrement vigilant.es.


    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


     Pourquoi avoir maintenu l’édition 2020 ? 


    L’édition habituelle n’aura donc pas lieu mais dans le contexte sanitaire actuel, ne rien faire serait laisser une place importante aux acteurs qui dominent les systèmes alimentaires, alors qu’une part de plus en plus importante de la population de nos territoires se tourne vers les circuits-courts et souhaite une alimentation qui respecte leur santé etl’environnement...hors du contrôle des multinationales. Nous souhaitons ne laisser personne en dehors des alternatives qui se construisent au quotidien en ville comme à la campagne. Nous sommes solidaires du secteur de l’aide alimentaire en cette période et nous pensons qu’une des priorités du mouvement pour la souveraineté alimentaire est de permettre à chacun.e dans les villes, les campagnes, les villages et les quartiers populaires d’avoir accès à de la nourriture de qualité. Nous proposons donc cette année une nouvelle version permettant de rendre ensemble encore plus visible les nombreuses initiatives qui construisent les systèmes alimentaires alternatifs dont nous avons besoin.

     En Pratique ? 

    • Qui est concerné.e par cet appel ?
      un.e paysan.ne, une ferme paysanne, un collectif de mangeurs.euses, de potagistes, un magasin de producteurs, une coopérative, un groupement d’achat, un.e citoyen.ne engagé.e, une association ou un collectif de militance pour l’agroécologie paysanne, ...
    • Sur le modèle de l’édition habituelle, nous vous proposons d’organiser une « p’tite Petite Foire » sur le lieu de votre choix en suivant et respectant les recommandations contenues dans la charte 2020 afin de rester dans l’éthique et la cohérence des objectifs de cette édition.
    • Il ne faut pas forcément « organiser une nouvelle activité » ! Vous pouvez par exemple relier votre marché habituel à notre appel et les thématiques possibles !
      => Un Kit de support est en cours de construction dans lequel retrouver des ressources pour aller plus loin en lien avec les thématiques de cette édition.


     Vous voulez participer ? Voilà ce qu’il faut faire : 

    • Discuter avec vos proches, collègues, ami.e.s de l’idée et voir si ça vous motive !
    • Vite fait, compléter le sondage suivant pour marquer à chaud votre intérêt et le nom de votre initiative ! Ça nous permettra de nous faire une idée.
    • Compléter le formulaire d’inscription en ligne
    • L’organisation vous contactera pour valider et vous aider dans votre proposition !

     Agenda 

    • Le 1 er juillet : l’organisation validera et te répondra pour officialiser votre participation.
    • Du 2 au 17 juillet : échanges, accompagnement éventuel de l’organisation pour concrétiser


    Pour en savoir plus sur les mesures légales et sanitaires liées à la crise sanitaire
    > Consultez le site du SPF dédié au Coronavirus : https://www.info-coronavirus.be/fr/


    Que vous soyez paysan.ne, coopérative, artisan.ne, éleveur.euse, ONG, ASBL, mangeur.euse.s, activistes ou militant.e.s, on attend de vos nouvelles avec impatience !


    ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


    La Petite Foire Paysanne est chapeautée par le Mouvement d’Action Paysanne et le mouvement Agroecology in Action, son organisation est coordonnée par un groupe de bénévoles, de paysans.nes et travailleurs.euses issues des organisations qui composent
    nos mouvements.


    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


    Contacts et infos : Pour toute demande d’informations complémentaire ou contact direct :


    > https://lemap.be et https://lapetitefoire.lemap.be


    > http://www.agroecologyinaction.be


    Faisons campagnes communes, il est urgent de changer de modèle, de défendre et construire la souveraineté alimentaire ici et ailleurs !
    Rejoignez-nous !




     



  •  


     


     


    Quand ? Les lundis 12, 19, 26 octobre et 9, 23 novembre


    Depuis 2018, nous assistons à des mobilisations planétaires sans précédents sur les enjeux climatiques dans un monde où les inégalités sociales n’ont de cesse de se creuser. Parallèlement, dans nos régions, de plus en plus d’initiatives sont lancées par des groupements de citoyen.nes qui développent des projets collectifs en lien avec des préoccupations environnementales.


    Quelle place et quel rôle le monde associatif et de l’éducation populaire doit-il prendre vis-à-vis de ces dynamiques dans un contexte sanitaire où les mouvements sociaux affirment « refuser un retour à l’anormal dans le monde d’après crise sanitaire » ?


    Après avoir organisé, en 2019, un cycle de conférences-ateliers intitulé Repolitiser l’écologie : un champ de bataille !, PAC et Rencontre des Continents souhaitent à présent partager leurs réflexions et expériences sur ces sujets avec d’autres acteurs de l’éducation populaire.
    Aperçu du programme temporaire en pdf Cliquez-ici

    Infos pratiques en bas de page !


    QUESTIONNEMENTS GENERAUX ABORDES PENDANT LA FORMATION


    Dans un contexte de mobilisation inédit depuis fin 2018 sur les questions écologiques, le discours médiatique est parfois simplificateur et les revendications portées par des mouvements écologistes peuvent apparaître parfois peu politisées ou éloignées de certaines réalités sociales. Et dans le monde « post-covid », même si une partie d’organisations associatives et d’ONG toujours plus nombreuses se rassemblent autour de la «  justice sociale et climatique » ou de la « transition juste », cela semble insuffisant pour créer un rapport de force. Il en va de même pour construire un changement plus radical et permettre à plus de citoyen.nes de s’approprier les enjeux afin d’articuler concrètement, sur le terrain, les questions sociales et écologiques. La récente crise sanitaire renforce ce questionnement.


    Car, face à l’état de la planète, les associations d’éducation populaire sont de plus en plus amenées à réfléchir à leur positionnement politique et à la place dans leur travail, pour les questions écologiques/environnementales. À la fois en interne, mais aussi dans leurs pratiques et leurs actions de terrain avec des publics variés.

    • Outre les préoccupations légitimes pour l’avenir de notre planète, quelles sont les motivations et les ressorts de l’engagement à l’origine de ces actions ?
    • Comment le secteur de l’éducation permanente peut s’emparer des sujets liées à l’écologie ?
    • Quelle est la place de la dimension écologique dans les projets développés dans le monde associatif, et sur base de quelle(s) motivation(s) ? Comment prioriser ce travail-là en l’articulant aux nombreuses urgences sociales ?
    • Quelle légitimité pour mettre en place des actions sur ces sujets avec des publics qu’on pense « éloignés » de ces questionnements ?

    OBJECTIFS

    • Permettre aux professionnel.les des secteurs socio-culturel et de l’éducation permanente d’acquérir un bagage et une lecture politique des enjeux écologiques
    • Identifier et donner accès aux questions principales liées à l’écologie au XXI siècle dans nos sociétés, en distinguer les différentes stratégies et courants de pensées
    • Repositionner la question écologique comme un enjeu social dans les actions développées dans les organisations d’EP.
    • Mettre en évidence les liens entre les luttes sociales et écologiques, notamment à travers le prisme des inégalités et des rapports de domination.
    • Permettre aux travailleurs de l’EP d’avoir une boite à outils (ressources) pour s’approprier le sujet en vue d’en tenir compte et d’en faire quelque chose avec leurs publics.
    • Nourrir des pratiques et une réflexion dans le secteur de l’Education permanente.


    METHODOLOGIE

    • La méthodologie de ce cycle, s’appuie sur une approche systémique et transdisciplinaire des enjeux écologiques et sociaux en lien avec l’éducation populaire. Alternant théories, visites et échanges de pratique à partir du vécu et du terrain des participants, nous alternerons des moments de rencontres avec des invité.e.s, des réflexions et échanges en sous-groupes, des partages d’expérimentations et des pistes éducatives pour aller plus loin.Le cycle comprendra les éléments suivants :
      • Des apports théoriques d’experts et d’acteurs reconnus sur nos 5 thèmes d’intérêt :
      • Les verrous économiques de la transition
      • L’équation Climat-Énergie-Croissance
      • La question de(s) l’effondrement(s)
      • Les dimensions Race-Classe-Genre
      • Les alternatives
      • Des visites de terrain
      • Des rencontres, des échanges et des réflexions collectives sur les méthodes éducatives, processus et dispositifs pédagogiques à la croisée des questions écologiques et sociales
      • Des expérimentations et/ou découverte de dispositifs d’éducation populaire

    PUBLIC CIBLE

    • Les professionnel.les de l’éducation permanente, des secteurs jeunesse et socio-culturel.
    • Chargé.es de projets
    • Educateur.trice, formateur.trice ou animateur.trice
    • Coordinateur.ice d’équipe
    • Des travailleurs.euses de l’éducation extra-scolaire

    INFOS PRATIQUES /////////////////////////////////////////////////////////

    Dates et horaires
    - Les lundis 12, 19, 26 octobre et 9, 23 novembre
    - Accueil à 9h15, formation de 9h30 à 17h


    Lieu
    Centre de Bruxelles, en périphérie du quartier de la « Gare du midi » (Locaux de PAC et au "DK").


    Coût
    - 250 € pour les personnes dans le cadre de leur emploi
    - 120 € pour les personnes à titre privé
    - 50 € pour les personnes qui bénéficient d’une allocation de chômage

    Contact : seb.kennes@rencontredescontinents.be


    Possibilité d’intervention du Fonds 4S : cliquez pour plus d’infos

    POUR S’INSCRIRE /////////////////////////////////////////////////////////

    1. Remplir le formulaire d’inscription en bas de page sur le site du PAC, avant le 15 septembre 2020
    2. Remplir le questionnaire de programmation suivant, également avant le 15 septembre 2020, pour nous permettre d’orienter au mieux les contenus et le programme de la formation.


    Attention, la formation est limitée à 20 participant.es et ne se fera que si le minimum de 12 personnes inscrites est atteint.

    ORGANISATEURS 


    • Rencontre des Continents questionne depuis sa création – à travers son travail éducatif et l’approche systémique -, l’articulation des enjeux environnementaux et sociaux comme clé de lecture du monde actuel, ses impasses et ses alternatives.
    • Présence et Action Culturelles, à travers son implication dans ce cycle mais aussi dans le cadre d’un processus de réflexion et de redéfinition idéologique plus large, a ouvert en 2019 son chantier « écosocialiste », devenu la nouvelle identité du mouvement.



  • En ce 1er septembre, nous refusons de rentrer comme avant. Nous voulons sortir partout et, surtout, nous mobiliser pour que le monde de demain ne soit pas une version cauchemardesque du monde d’avant le Covid ! Faire Front se constitue en front des luttes pour réinventer l’avenir social, écologique et démocratique !



    En ce 1er septembre ; déconfinons les luttes !


    Nous refusons que les plus pauvres, les femmes, les personnes précarisées et les travailleur.euses paient le prix de la crise. Nous refusons d’abandonner le combat pour sauver notre planète. Nous refusons que la démocratie et les libertés restent confinées. Nous avons besoin, en urgence, d’un tournant écologique et social. Et, pour cela, nous reprenons notre droit de nous réunir, d’agir collectivement et de manifester, sans lequel il n’y a pas de démocratie.
    C’est pour éviter ce retour à l’anormal, pour faire bouillir par le fond la marmite du mouvement social et écologique que Faire Front s’est constitué, autour de 4 revendications transversales. Il rassemble déjà plus d’une centaine d’organisations et de collectifs, et de très nombreux citoyen.nes. (www.fairefront.be)
    Lire l’appel en pdf


    ////////////////////// NOUS FIXONS DÉJÀ RDV !!!


    > Ce 1er septembre : Rentrer ? Nulle part ! Sortir partout !


    https://www.facebook.com/events/366012427727468



    -------------------------------


    > Le 13 septembre : Grande Manifestation de la Santé en Lutte !

    https://www.facebook.com/events/531511984223006/



     

    Partout, tout le temps !

octobre 2020 :

septembre 2020 | novembre 2020

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter