Actualités du 27 mai 2019





  • Rencontre des Continents, Bxl Laïque et Présence et Action Culturelles (PAC), ont choisi de s’associer pour proposer un cycle de trois rencontres/ateliers sur le thème de la (Re) politisation de l’écologie. En partenariat avec Saw-B, Barricade, Acteurs.ices des temps présents et la Campagne Tam-Tam

    3ème rencontre le 19 juin à 20h : "Histoire et actualité des stratégies politiques et des luttes dans les mouvements écologistes"


    Nous somme heureux·ses de vous inviter, le mercredi 19 juin (20h), à la conférence-débat, "Histoire et actualité des stratégies politiques et de lutte dans les mouvements écologistes" dans le cadre du cycle de rencontres-débats-ateliers "(re)-politiser l’écologie, un champ de bataille", avec :

    Daniel Tanuro (Climat & Justice sociale, Ingénieur agronome et environnementaliste, auteur du livre L’impossible capitalisme vert).


    Juliette Boulet (Greenpeace Belgique ; Porte-parole)


    Alain Adriaens (Mouvement Politique des Objecteurs de Croissance ; Porte-parole)


     


    Adresse : Au DK - Drakar ; le nouvel espace des Actrices et Acteurs des Temps Présents : 70b, Rue de Danemark, 1060 Bruxelles


    Event FB : https://www.facebook.com/events/320254058901520/


    Présentation de la soirée :


    Capitalisme vert, Transition, Développement durable, Décroissance, Ecosocialisme,...les termes ne manquent pas pour caractériser la nouvelle période économique dans laquelle nous serions entré.e.s, plus ou moins contraint.e.s par une réalité écologique et la raréfaction des ressources naturelles. Alors que presque tous les partis proposent des mesures écologistes dans leur programme et que la protection de la planète ou le climat devient l’alpha et l’oméga du jeu politique, il nous apparaît nécessaire de se poser les bonnes questions stratégiques pour renforcer les luttes écologiques et sociales ; De quelle écologie avons-nous besoin ? Toute écologie est-elle bonne à prendre ? Le paradigme libéral d’une croissance sans fin, nous mènent-il inexorablement droit dans le mur ? Est-il possible de concilier capitalisme et écologie ? Que faudra-t-il abandonner du modèle économique dominant pour parvenir à relever les défis écologiques sur les terrains respectifs de nos actions militantes et/ou engagements professionnels ?


    Inscription souhaitée - Ne pas oubliez de s’inscrire svp !


    >> Remplir le formulaire de pré-inscription



     


    //////////////////////////////////


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    Concept du Cycle :


    > 3 thèmes « porte d’entrée » différents
    > 3 conférences / rencontres en soirée & 3 ateliers dynamiques d’un 1/2 jour en plus petit groupe.
     




    Nous sommes dans un nouveau contexte de mobilisations sans précédent en Belgique sur les questions sociales et écologiques, les craintes et interrogations se multiplient, pas seulement sur l’état et le devenir de notre planète, mais aussi sur le fonctionnement du système social et économique dans son ensemble.

    Le discours médiatique sur les enjeux écologiques est parfois simplificateur, et les revendications et propositions portées par des mouvements citoyens grandissant restent parfois peu politisées. Cela ne permet pas toujours les citoyens de comprendre les enjeux globaux ou d’articuler les questions sociales et écologiques.
     



    Pour qui ?



    Ce cycle de conférences est destiné à un large public, néanmoins, les travailleurs et travailleuses de l’Education permanente (EP) et du monde socio-culturel étant des relais vers les publics adultes, leur présence nous semble plus que pertinente en vue d’une large diffusion des fruits de cette réflexion le plus largement possible.



    Quand et quels thèmes ?

    • Le 04 et 05 avril : « L’effondrement : un concept à débattre »
    • Le 14 et 15 mai : « Liens entre les enjeux sociaux et écologiques à travers le prisme des inégalités et des rapports de domination »
    • Le 19 et 20 juin : « Histoire et actualité des stratégies dans les mouvements écologiques »



    Les objectifs ?

    • Vulgariser les grandes questions liées à l’écologie au XXI siècle dans nos sociétés.
    • Repositionner la question écologique comme un enjeu aussi social dans certains mouvements et organisations de l’EP.
    • Utiliser le contexte actuel pour mettre en évidence et renforcer les liens entre les luttes sociales et écologiques, notamment à travers le prisme des inégalités.
    • Distinguer les différentes stratégies et courants de pensées en lien avec les questions écologiques et identifier les lignes de tension.
    • Permettre aux travailleurs de l’EP d’avoir une boite à outil (ressources) pour s’approprier le sujet et le relayer vers leurs publics.
    • Nourrir des pratiques et une réflexion dans le secteur de l’Education permanente.



    Pourquoi (re)politiser l’écologie ?






    D’abord, parce que si historiquement, la question de l’écologie est restée le pré-carré des partis et mouvements écologistes, le discours dominant a progressivement réduit son champs de réflexion à des questions uniquement environnementales, amenant de la confusion et abandonnant parfois toute critique et remise en cause du système capitaliste.



    Le contexte actuel doit être vu comme une opportunité politique pour pointer les réels responsables de l’exploitation des populations et de la planète, qui ont créé les inégalités sociales et les impasses écologiques actuelles.



    Politiser l’écologie, c’est affirmer que, même si chacun fait sa part, seuls des changements systémiques à grande échelle des modes de consommation et de production feront une différence.



    Ensuite, parce qu’aujourd’hui, nous n’avons d’autre choix que de traiter transversalement et collectivement l’écologie, en reconnaissant que longtemps la question a été l’apanage des classes les plus favorisées. Or, aujourd’hui, il apparaît que sans changement culturel profond, aucune réponse suffisante ne sera trouvée pour répondre à l’urgence climatique.



    Justice climatique et justice sociale vont de pair, c’est ce que nous dit le mouvement des gilets jaunes. Les initiatives et les mobilisations, plus ou moins structurées, que portent actuellement la société civile se multiplient et c’est une bonne chose mais pour pouvoir grandir en intensité et remporter des victoires significatives, les stratégies doivent pouvoir être identifiables, compréhensibles, s’opposer et/ou se compléter et ralliées par tous.tes ceux.celles qui souhaitent y contribuer dans une optique de convergence et de complémentarité des luttes. Mais aussi également de laisser la place à des initiatives et écologismes issus des classes populaires au lieu de stigmatiser le comportement supposé de ces dernières.



    >> Remplir le formulaire de pré-inscription



    >> Infos chez seb.kennes@rencontredescontinents.be / 02/734.23.24

    >> Découvrir la note d’intention complète





     


  • DIVERSITÉ SOCIALE ET CULTURELLE & ÉDUCATION



    L’ALIMENTATION, UN THÈME POUR SE RENCONTRER ET SE MOBILISER !

    Prochaine formation en Septembre 2019 


    Formulaire de pré-inscription —> c’est par là .


    Vous êtes éducateur.trice, formateur.trice ou animateur.trice ou simplement super intéressée et motivée et vous souhaitez acquérir une réfléxion et des outils pour pouvoir mobiliser l’alimentation comme un outil d’éducation et d’action dans vos projets, cette formation s’adresse à vous ! Toutes les infos ci-dessous :


    POURQUOI CETTE FORMATION ?


    Le thème de l’alimentation touche de + en + de personnes et rassemble de + en + de projets dans la région Bruxelloise. Rencontre des Continents, mobilise cette thématique comme point de départ de sa démarche éducative depuis plus de 10 ans. Dans ce sens, nous sommes allé.e.s à la rencontre de groupes d’individus dont l’accès à l’information et à la sensibilisation autour de cette question de société reste encore marginal ! Après plusieurs années d’expériences, l’envie d’essaimer et de partager nos outils, nos ressources, notre posture, nos inspirations et nos questionnements voit le jour grâce au F.I.P.I. (Fonds d’Impulsion à la Politique des Immigrés). Cette formation n’est pas une formation "clé sur porte" qui répondra à tous les enjeux liés à l’accès à une alimentation de qualité pour tou.te.s mais bien plus une invitation (au voyage) sur 7 journées où ce sera l’occasion pour vous de vous arrêter, de prendre du recul et de partager et réfléchir collectivement (à partir de vos situations respectives) à ce qu’est l’éducation à l’alimentation avec des publics multiculturels...tout en prenant en compte la conflictualité et la richesse de cette diversité.

    MÉTHODOLOGIE GLOBALE


    Expérimentations d’outils participatifs d’éducation-action (energizers, jeu de la ficelle, théâtre-image, kasala, je passe à l’acte, doutes & certitudes...) // Ateliers cuisines (écologique et politique, hybride) // Approche systémique // Mises en pratique // Travail en sous-groupes...

    FORMATRICES.TEURS


    L’équipe des permanent.e.s de Rencontre des Continents et des personnes ressources actives dans cette thématique notamment Daniel Cauchy et Astrid Galliot.

    PROGRAMME


    Horaires : 9h30 à 17h30


    Lieu : Maison de la paix à Ixelles (principalement)


    Vendredi 13 Septembre  :


    Présentation & Intention(s) : du je au nous -


    Vendredi 27 Septembre :


    L’atelier cuisine comme outil d’éduc’action


    Vendredi 11 Octobre  :


    Ressources existantes : du singulier au collectif


    Vendredi 25 Octobre  :


    Vision(s) du monde avec Daniel Cauchy -


    Vendredi 8 Novembre  :


    Un métier à métisser avec Astrid Galliot -


    Vendredi 22 Novembre  :


    Personnes ressources invitées


    Vendredi 6 Décembre  :


    Réseautage & Synthèse


     


    MODALITÉS

    PUBLIC CIBLE

    DEMANDE D’INSCRIPTION

    CONSTITUTION DU GROUPE

    FRAIS DE PARTICIPATION

    LIEUX


    Éducatrice-formateur-animatrice (EFA) qui souhaite intégrer l’éducation à l’alimentation dans sa pratique professionnelle. Exemple : formateur.trice alphabétisation, travailleur.se social.e, travailleur.se en santé communautaire, animateur.trice socioculturel.le, éducateur.trice de rue...


    Remplir ce lien pour montrer votre intérêt en vous pré-inscrivant :


    https://goo.gl/forms/6fnZCEjEBpcCEfFx1



     


    Aucun diplôme ni aucun niveau d’expression écrite ne sont requis. À la sélection des candidat.e.s, une attention particulière sera donnée à la diversité des profils qui fera la richesse du groupe de maximum 14 personnes.


    Le subside ne recouvrant pas tous les frais. Nous proposons un forfait de 175 euros (soit 25 euros par journée). Cela inclut tout le temps de travail, de suivi, des frais des ingrédients d’atelier cuisine et des personnes ressources.


    Cependant le prix ne doit pas être un obstacle. Contactez nous si besoin.


    Sur Ixelles majoritairement (Maison de la paix, Centre Elzenhof, La Serre, Refresh…)

    CONTACT

    Margot Thévenin, 02/734.23.24 margot.thevenin@rencontredescontinents.be


     




  • Vous travaillez dans le secteur associatif, vous déployez vos
    actions et activités sur la région bruxelloise et souhaitez développer un projet d’ampleur et d’innovation dans le domaine de la Good Food ? Ou vous êtes plusieurs associations, et vous souhaitez co-porter un projet exemplaire ? Cet appel à projets est pour vous !

    • Qui est concerné ?


    L’appel à projets s’adresse à toutes les associations actives en Région de Bruxelles-Capitale.

    • Objectif


    L’appel à projets a pour objectif de soutenir et de stimuler les
    projets novateurs et créatifs pour répondre aux objectifs et enjeux de
    la stratégie Good Food.


    Les projets attendus portent sur 4 thématiques Good Food : la
    production alimentaire par les particuliers, la sensibilisation autour
    de l’offre alimentaire, l’accompagnement de la transition vers la
    demande alimentaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

    • Quoi ?


    Les projets sélectionnés peuvent compter sur un soutien
    financier allant de 15.000€ à 50.000€. Les projets peuvent s’étaler sur
    deux ans maximum après l’entrée en vigueur du subside.

    • Comment ?


    Veuillez introduire votre candidature au moyen du formulaire prévu à cet effet (voir ci-dessous).


    Le dossier de candidature doit être envoyé par e-mail pour le 21 juin à 17h, à info-goodfood@environnement.brussels


     


    Toutes les infos et les documents :


    https://www.goodfood.brussels/fr/contributions/appel-projets-good-food-2019-destination-des-associations

mai 2019 :

avril 2019 | juin 2019

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter