Mobilisation pour les paysannes et la souveraineté alimentaire RdC en grève féministe, ce 8 mars !

Le 8 mars est devenue une date emblématique au fil des combats féministes du 20e siècle jusqu’à devenir la journée internationale des droits des femmes (ONU).

Event FB : https://www.facebook.com/events/1681992175638745

À cette occasion et en mémoire de toutes celles qui se sont battues avant nous pour que nous puissions voter, travailler plus dignement, avoir des congés maternités, avorter ou obtenir des droits aussi évidents aujourd’hui que d’ouvrir un compte en banque, Rencontre des Continents se met en grève mais pas que ! 

Ce mercredi 8 mars, nous redescendons dans la rue avec le "Bloc Paysannes" organisé par le groupe de travail féminismes d’Agroécology In Action pour défendre les droits de celles qui nous nourrissent. L’an passé, nous revendiquions la reconnaissance du travail des paysannes et cette année encore car il est toujours “[...] urgent de parler des rôles des femmes dans les systèmes alimentaires”, déclare Eléonore Barrelet, coordinatrice du mouvement Agroecology In Action. “Elles sont à la fois des rouages indispensables de leur fonctionnement et motrices de leur transformation. De la fourche à la fourchette, au Nord comme au Sud, les femmes subissent une série de discriminations liées à leur genre. Pourtant, sans les femmes et leur travail invisibilisé, nos systèmes alimentaires ne fonctionneraient tout simplement pas !

- Lire notre article sur la mobilisation du 8 Mars 2022 -

crédit photo @Sebastian Daglinckx

Partout dans le monde les agricultrices et les paysannes subissent encore plus que les autres les injustices, les inégalités des genres alors qu’elles assurent sans relâche - malades, enceintes, sans congés - la tâche de nous nourrir.

 

"1,6 milliard d’agricultrices se chargent de 50% de la production
mondiale d’aliments. Les femmes jouent un rôle clé dans l’alimentation
de la planète, mais elles ne possèdent que 2% des terres et elles sont
les plus exposées à la faim et à la malnutrition."

 

La célèbre question de Rencontre des continents "Quelle assiette pour demain ?" trouve de multiples pistes de réponses dans l’action et la réflexion. Nous mettons ici et dans la rue une partie des réponses en lumière : les liens entre le travail des femmes, la souveraineté alimentaire, l’agroécologie, ce que vous avez et aurez dans votre assiette et la défense des droits de ces femmes !

On vous en dit plus dans les autres articles de cette newsletter et on vous partage quelques ressources inspirantes ici :

"Linking food and feminisms : learning from decolonial movements" - Agroecology now

"Éradiquer le patriarcat (y compris) dans la construction de la souveraineté alimentaire" - Les amis de la terre

"Le pouvoir des femmes dans les luttes pour la souveraineté alimentaire" - L’observatoire du droit à l’alimentation et à la nutrition

"The path to feminist agroecology" By Marta Soler Montiel, Marta Rivera-Ferre and Irene García Roces

"La Marche mondiale des femmes et la souveraineté alimentaire comme nouvel enjeu féministe" dans Nouvelles Questions Féministes 2017/1 (Vol. 36), pages 32 à 47

"L’agroécologie n’existe pas sans le féminisme" - La via Campesina

 

Parce qu’il n’y a pas de souveraineté alimentaire sans féminisme,
on vous attend le 8 mars !

credit photo @ FIAN Belgium

Ce 8 mars, partout !

avril 2024 :

mars 2024 | mai 2024

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter