Libérées, délivrées… Vraiment ? Tchack ! de printemps sur le sexisme en milieu agricole


Le 9° numéro de Tchak – La revue paysanne et citoyenne qui tranche (printemps 22) sera en vente à partir du mardi 29 mars. À la Une, une enquête sur le sexisme en milieu agricole, avec le témoignage de nombreuses agricultrices.



 


En voici les éléments-clés : 

  • En Wallonie, les agricultrices représentent 18% des cheffes d’exploitation et 75% des conjointes-aidantes. Dans de nombreuses familles, elles s’occupent de la traite, des soins donnés aux animaux, des activités de transformation, de la vente directe, de l’entretien du foyer, de l’éducation des enfants, des courses, des repas, des lessives, de la comptabilité et du volet administratif de la ferme. Elles sont donc omniprésentes, multitâches et hyperactives. 
  • Publiquement, leur rôle continue d’être considéré comme périphérique. Conséquence : elles sont moins présentes aux postes à responsabilité dans les structures agricoles. En Wallonie, la présidente du syndicat agricole majoritaire est pourtant une femme, et il existe une aile féminine depuis longtemps. Mais est-ce suffisant pour rétablir l’égalité ? Pas vraiment. 
  • Le déséquilibre entre les genres s’observe jusqu’à l’échelon européen. La dernière réforme de la Politique agricole commune (PAC) a ainsi été décidée par des institutions majoritairement composées d’hommes.

Au sommaire, aussi, de ce neuvième numéro de Tchak :

  • Pralines Léonidas : ne tombez plus dans le cadeau.
  • Eco-score : un outil qui présente de nombreuses failles.
  • Jupiler : les étudiants savent pourquoi… pas.
  • Malbouffe : mais que fait le politique ? 
  • Portrait : la Turbean, une cantine colorée, croquante et militante.
  • Ecoles : des potages locaux et gratuits, c’est possible.
  • Boum des limaces : l’étonnante découverte d’un groupe d’agriculteurs.
  • Maraîchage : se former sur le terrain, c’est essentiel.
  • Mer de plastique : la Belgique dans le top 10 des importations. 
  • Multinationale : Cargill, la reine des géantes.


Et encore : 15 pages sur l’actualité des régions en matière de nouveaux producteurs et d’artisans-transformateurs, de création de coopératives et de magasins à la ferme, de luttes paysannes, etc.

Pourquoi et comment soutenir Tchak


Tchak ! explore les facettes d’une transition alimentaire solidaire, durable sur le plan écologique, innovante sur les plans politique, socio-économique, culturel, ou encore soucieuse de la santé publique. La revue questionne également les pratiques de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution.


Au sommaire de nos numéros, des enquêtes, des décrytages, du reportage. Un travail journalistique qualitatif qui demande beaucoup de moyens et de temps


Comment soutenir notre coopérative de presse ? Le mieux, c’est de vous abonner (56€ pour quatre numéros). Mais vous pouvez également acheter la revue au numéro (17 €) dans le réseau des librairies indépendantes, dans nos points de vente réseau ou sur notre kiosque en ligne. Ou encore devenir coopérateur, coopératrice.


 

Tchack! de printemps sur le sexisme en milieu agricole

décembre 2022 :

novembre 2022 | janvier 2023

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter