Focus sur les luttes de territoire !


Comment lutter contre des centaines de sites et de projets destructeurs pour le vivant ou injustes pour les populations, ancrer la mobilisation pour le climat et la justice sociale dans les territoires en accompagnant les collectifs locaux qui se mobilisent partout en Belgique et en France ?


EN BELGIQUE



Le réseau "Occupons le terrain" rassemble des collectifs citoyens en lutte et des associations de Wallonie et de Bruxelles, désireux de se coordonner et de se soutenir mutuellement pour préserver des territoires et des ressources.


➔ Ce réseau vise à partager des outils concrets pour :

  • contrecarrer les logiques fondées sur l’accaparement et la marchandisation des territoires et des lieux de vie (privatisation, artificialisation, bétonnage, extension des zonings, …)
  • préserver nos ressources naturelles communes : forêts, espaces verts, terres agricoles, nappes phréatiques, îlots de silence, etc.
  • maintenir et étendre un cadre de vie et d’habitation saines pour le plus grand nombre
  • concevoir démocratiquement des alternatives nouvelles et intelligentes à des projets publics et/ou privés peu soucieux de l’avis des populations (habitat, mobilité, développement territorial,…)


➔ Ce réseau et ce site, créés au printemps 2018 ont pour objectifs immédiats de :

  • rassembler et fédérer des mobilisations citoyennes particulièrement fortes et nombreuses ces dernières années ;
  • documenter les incohérences des politiques actuelles et leurs ravages concrets
  • en particulier, identifier, recenser et cartographier les nombreux lieux où nos ressources communes sont menacées ;
  • créer un cadre où ces mobilisations peuvent s’organiser pour que leur voix devienne audible et pèse de manière déterminante sur les décisions politiques.


Site :http://occuponsleterrain.be/


EN FRANCE


La campagne SuperLocal souhaite aider les collectifs luttant contre les projets climaticides et injustes, mais aussi inciter les citoyens à s’opposer aux sites polluants. La carte publiée par Reporterre compte maintenant plus de deux cents combats.



oici les ambitieux objectifs de la campagne SuperLocal lancée mardi 26 novembre par la chaîne vidéo Partager c’est sympa, par l’association Le Mouvement et par l’association Notre affaire à tous :


Lutter contre les sites et projets polluants ou injustes. Ancrer la mobilisation pour le climat et la justice sociale dans les territoires. Accompagner les collectifs locaux en lutte partout en France. V


«  C’est l’aboutissement de toute une séquence de mobilisation qui a commencé avec les marches climat, puis s’est poursuivie avec l’Affaire du siècle. Mais face à un horizon national bloqué qui génère un sentiment d’impuissance, une nouvelle séquence va s’ouvrir au niveau local avec les municipales  », explique Vincent Verzat de Partager c’est sympa, dans une vidéo. «  Les élections sont en effet un excellent moment pour faire pression sur les maires et les candidats à l’écoute de leurs électeurs  », explique Elliot Lepers, de l’ONG Le Mouvement.


Mais SuperLocal n’est pas destiné à soutenir un quelconque parti ou à lancer des listes. Le projet a tout d’abord été pensé comme un outil d’information, grâce à une carte qui recense maintenant près de 200 collectifs en lutte contre les grands projets inutiles, réalisée en partenariat avec [Reporterre->https://reporterre.net/La-carte-des-luttes-contre-les-grands-projets-inutiles].


➔ Plus d’infos ?


https://superlocal.team/


https://reporterre.net/Tutos-aide-juridique-SuperLocal-veut-soutenir-200-collectifs-en-lutte

Tout le temps on the web ou dans votre région !

décembre 2019 :

novembre 2019 | janvier 2020

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter